Vivre en temps de guerre

les guerres mondiales en Loire-Atlantique

Place Royale, Sabotage Groupe de résistance « Bocq-Adam »

Le 26 décembre 1940, Marin Poirier, Maurice Tattevin, Paul Bocq et Henri Adam dynamitent le Soldatenheim, foyer des soldats allemands de la place Royale, ex-magasin Au Petit Paris tenu par des personnes de confession israélite, réquisitionné par l’armée allemande. Les dégâts sont peu importants.

Dès l’entrée des troupes allemandes dans la ville le 19 juin 1940, des actes de résistance se manifestent, spontanément au début, avant de s’organiser peu à peu autour de petits groupes comme le groupe Bocq-Adam. Formé le 15 septembre 1940 par Henri Adam et Paul Bocq dans le quartier nantais des Batignolles, il rassemble notamment Marin Poirier, René Rivet, le couple Losq et Roger Astic. Dès l’hiver, ce groupe commet plusieurs sabotages contre l’occupant.

En réaction, l’occupant impose des amendes à la ville et des restrictions à la population.

---
SOURCES

BELSER Christophe, La Collaboration en Loire-Inférieure. 1940-1944, tome 1, Geste éditions, 2005, p. 62.
BLOYET Dominique, Nantes. La Résistance, Editions CMD, 1997, p. 35.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire



Afficher les lieux de résistances sur une carte plus grande